Home » Divers » Quand les mangas s’invitent dans le casino en ligne

Quand les mangas s’invitent dans le casino en ligne

Culture à part entière véhiculant son propre univers, le secteur du manga pèse aujourd’hui environ 3,89 milliards de dollars dans l’économie japonaise, rien que ça ! La rencontre entre cette facette du divertissement et les très populaires jeux de casino en ligne était inévitable. Drôles, modernes et décalés, les personnages de manga sont l’occasion de jeux en ligne immersifs où les perspectives de gain restent très attractives tandis que les jeux d’argent ont trouvé leur place dans bon nombre de mangas à succès. Une popularité marquante dans un pays qui ne compte encore aucun casino physique ! Petit tour d’horizon.

Japon et jeux d’argent : une relation tendue

Plus de 4000 € d’amende et 3 ans de prison pour les récidivistes ? C’est la sanction prévue pour les parieurs au sein du pays telle que la décrit le code pénal japonais. Pas (encore) de casino terrestre, des jeux en ligne considérés comme illégaux et un encadrement très strict des loteries disponibles, tout un programme ! Et logiquement, si certains mangas mettent en avant le luxe et l’attractivité des casinos (Rudolf Turkey par exemple), d’autres nous présentent les paris financiers comme des tentatives très dangereuses. C’est ce que l’on retrouve par exemple dans :

    • Gambling School : Un titre plutôt explicite pour l’histoire d’une académie privée abritant les étudiants les plus riches du Japon. Là, l’échelle sociale se dessine en fonction des talents de chacun aux jeux d’argent et les moins doués sont réduits au statut d’esclaves.
    • Gyakkyou Burai Kaiji : L’histoire de Kaiji, voleur et vagabond, qui se retrouve mêlé à des jeux illégaux où de mauvais paris peuvent conduire à la mort.
    • Gamble Fish : Tomu Shirasagi, 14 ans et fils d’une personnalité japonaise célèbre se découvre bientôt très doué en escroquerie. Un manga très populaire au Pays de Soleil Levant !

Malgré tout, il semble que les restrictions soient en train de s’assouplir. Très friands de jeux d’argent (et ce n’est pas la popularité de la machine à sous Pachinko qui me fera mentir), les Japonais s’adonnent volontiers aux jeux de casino en ligne notamment et la demande va croissant. Il y a moins d’un an, le gouvernement a finalement approuvé la construction des premiers casinos sur l’archipel. Une implantation là aussi très encadrée à laquelle n’auront accès les Japonais qu’un nombre défini de fois par mois moyennant une cinquantaine d’euros de frais d’entrée. Mais c’est un début !

Quand les grands développeurs s’en mêlent

Des jeux de casino dans les mangas oui, mais l’inverse est aussi vrai. Largement démocratisés dans la culture occidentale, les mangas donnent envie et ont trouvé leur chemin jusqu’aux machines à sous et jeux divers proposés par les casinos en ligne. Une popularité croissante qui a poussé les principaux développeurs de logiciels de jeux de casino à s’intéresser de près au phénomène afin de mieux répondre à la demande. Au programme, des jeux du plus kawaii au plus déjanté, édité par les grands noms du milieu avec par exemple :

      • Moon Princess : De Play’n Go. Une machine à sous inspirée notamment des comédies musicales japonaises, tout en étoiles et en sceptres magiques, qui ne manquera pas de te rappeler Sailor Moon.
      • Koi Princess : De Netent. Au-delà de la jolie musique asiatique, on notera les graphismes travaillés et la fameuse princesse Koi qui t’accompagne au fil du jeu et change d’expression en fonction de tes gains.
      • Fortune Girl : De Microgaming. Une machine à sous riche en couleurs qui te propose de gagner des montagnes d’argent en plus du cœur de l’héroïne aux formes généreuses.

Les jeux les plus populaires du moment

Envie d’en découvrir davantage ? Étant donné que tout le monde si est mis, ce ne sont pas les titres qui manquent. Côté incontournables, et pour sortir du schéma de l’héroïne traditionnelle proposé par les jeux ci-dessus, on notera également :

  • Panda Manga : De 888 Holdings. Une machine à sous toute mignonne qui s’appuie sur les symboles populaires de la culture japonaise et chinoise. Le panda lui fait office de bonus et offre des tours gratuits aux joueurs chanceux.
  • Bulletproof babes : De Proprietary Games. Des héroïnes sexy oui, mais celles-ci sont guerrières ! Le design se révèle agressif et pauvre en couleurs pour mieux se défendre contre les forces du Mal.
  • Toki Time : De Thunderkick. Réputé pour ses machines à sous originales, l’éditeur nous plonge ici dans un univers fantastique peuplé de créatures absolument adorables où la flore du décor évolue en fonction de l’heure de la journée. Les mises quant à elles peuvent varier de 0,10 € à 100 €, de quoi permettre à tout le monde d’en profiter. À tester d’urgence !

Où jouer aux jeux de casino en ligne ?

Alors là, le choix est vaste ! Tu peux t’amuser à tester plusieurs casinos sur Internet (jeux disponibles, bonus d’inscription, options diverses) avant d’arrêter ton choix. Le guide jouerenlignefr t’en dira davantage et a déjà répertorié pour toi les meilleurs jeux en ligne possibles. Bonnes sessions de jeu !

Check Also

Les meilleures machines à sous en ligne d’anime

L’anime est un secteur qui regroupe de nombreux fans à travers le monde. Pour preuve, …

Les stratégies des concepteurs de jeux vidéos pour attirer de nouveaux utilisateurs

De nos jours, les concepteurs de jeux vidéo doivent faire preuve d’ingéniosité pour attirer les …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

amet, Nullam dolor. sed mattis risus