[Rétro-gaming] Construction d’une borne d’arcade

Le dossier qui suit a été écris par mon cousin Géraud. De A à Z vous aurez toutes les infos pour la création d’une borne d’arcade rétro en image et en explication. Celle-ci à été faite pour le jeu Vigilante.

Ma borne Jamma de A to Z ….

vigilanteVigilante est un beat-them-all sorti en arcade en 1988, édité par la société IREM. A l’époque IREM était principalement connue en arcade pour le succès de la série R-Type. Vigilante a eu assez de succès pour être converti sur la plupart des consoles et ordinateurs : PC-Engine, Famicom, Master System, Amiga … de toutes ces versions celle de la PC Engine est la plus réussie, presque une copie conforme en dehors du son qui est meilleur sur l’original. Vigilante n’est sans doute pas le plus grand titre du genre mais il est efficace et techniquement réussi avec une animation à 60 images seconde, une prise en main agréable et une difficulté élevée. J’ai dépensé pas mal d’argent de poche sur ce titre, difficile de dire pourquoi mais son ambiance de gangsters new-yorkais et son design cartoon m’avaient fasciné. Des années plus tard cherchant un thème pour construire une borne d’arcade je l’ai choisi, comme une forme de revanche. Les machines originales étant plutôt moches en Europe et aux Etats-UnisThe et les visuels de la version japonaise introuvables j’ai décidé d’en concevoir une nouvelle à partir des visuels et flyers de l’époque…

 vigilante

La borne US (là-bas le jeu a été distribué par Data-East)

vigilante2

La version japonaise du flyer avec les visuels et le logo aussi utilisés en Europe

vigilante3

Le recto du flyer de la PCB : c’est là que j’ai repris les logos Vigilante et Irem et le visage de la fille

vigilante4

Le verso du flyer de la PCB : utilisé pour illustrer le panel du joystick et le cache de l’écran

Après avoir vérifié l’encombrement des composants (surtout le moniteur 36 cm) je me suis décidé pour une mini borne. Au départ la hauteur prévue était de 120 cm, finalement je l’ai réhaussée de 10cm pour avoir une meilleure assise.

IMG_0533La pièce principale (côté) dessiné sur contre-plaqué à partir du schéma de départ

IMG_0541Une scie sauteuse et du papier-verre … le panneau servira de gabarit

IMG_0536

 Passons à la liste des composants. Des 3 principaux sites qui vendettas le nécessaire, j’ai choisi smallcab.fr, les tarifs sont compétitifs et ils n’hésitent pas à donner des conseils pour réussir l’assemblage.

IMG_0535

Voilà la liste, environ 150 EUR sont suffisants pour acheter les composants nécessaires. Le principal est Supergun, une carte qui fait interface entre la carte Jamma, les commandes, le monnayeur, la vidéo et le son … il faut aussi prévoir des fils et des cosses. Le Joystick et les boutons sont des Sanwa, les mêmes que ceux utilisés sur les bornes japonaise.

 tokyo

Trouver la carte Jamma … Je suis allé chez G-Front à Tokyo (Akihabara) plusieurs fois sans arriver à me décider à acheter une PCB. Finalement quand je me suis décidé à construire la borne j’ai fait appel à mon agent secret japonais (Tak961)  qui a bien voulu la récupérer et me la livrer en France lors d’une visite… j’ai promis de donner des photos de la borne au propriétaire du magasin quand j’y retournerai !


magasin_tokyo

A l’intérieur de G-Front, des centaines de PCB et de composants d’arcade. Les cartes sont en parfait état, testées devant vous et garanties 🙂

IMG_0550

La carte de Vigilante, en parfait état malgré un long voyage, merci Tak !!!

IMG_0547Les boutons et le joystick Sanwa, que j’ai ensuite changés pour des raisons de couleur. Le jeu utilise 2 boutons (en plus du joueur et du start) mais ça permettra aussi de connecter une carte multi-jeux.

IMG_0549Le Supergun de Smallcab, simple et efficace, pas besoin de soudures donc facile à préparer.

carte jammala carte Jamma avec le flyer et le manuel, en dessous le Supergun qui se connecte sur le port Jamma

photoshop borne arcadeJ’ai utilisé Photoshop et Illustrator pour re-dessiner les logos et réaliser les arrière plans… ci-dessus le côté et le cache de l’écran (les fichiers sont à échelle 1:1 en 300 ppp, le panneau de côté atteint 1.6 GB !)

photoshop borne arcade2Ici le panneau de contrôle (avec les repères de perçage) et celui qui sera placé devant le néon.

atelier-retrogamingOn utilise des paneaux de 20 mm en pin 3 épaisseurs. La couche centrale est un mélange de colle et de sciure, elle permet d’assurer la rigidité et facilite l’usinage de la gorge du T-moulding.

atelier-retrogaming2Le panneau de gabarit est utilisé pour tracer au crayon. Ensuite on découpe à la scie sauteuse avant de visser le gabarit pour terminer la découpe avec une scie rotative (c’est plus précis surtout pour les arrondis). Et enfin un peu de ponçage et le panneau est prêt. Les deux sont identiques donc c’est tout simple. Merci quand même à mon frère, c’est lui qui a réalisé la menuiserie 😉

Assemblage des panneaux

IMG_0579

IMG_0581

Les autres panneaux sont simples, ils mesurent tous 40 cm de large pour des hauteurs différentes. J’ai fait une liste et un plan pour optimiser l’utilisation du panneau de départ. Le panneau de devant est ajouré pour laisser une ouverture de   monnayeur et l’arrière pour l’alimentation et l’aération. L’étagère du moniteur, le plancher et le panneau de devant seront collés, le panneau de contrôle sera posé sur des chevilles métalliques.

On essaye la partie électronique !

IMG_0584

 

C’est assez facile de câbler tous les composants … et ça marche !!!!

IMG_0585

IMG_0586Après avoir essayé plusieurs écrans j’ai opté pour un moniteur Atari. Les couleurs sont vives, le son fonctionne bien et surtout il dispose de réglages pour étirer l’image. C’est essentiel en arcade où les cartes Jamma utilisent des fréquences et résolutions différentes.

Autocollants et vitres

 

IMG_0643

IMG_0650

IMG_0654

J’ai fait imprimer les autocollants sur un planche de 2m2, c’est un film plastique mat épais et anti-UV (80 EUR).

IMG_0642

Les 3 vitres nécessaires ont été découpées pas un magasin de bricolage (épaisseur 4 mm).
IMG_0647

Le panneau supérieur doit être monté avant la peinture. J’ai vissé le néon sur un support pour le centrer. Pour le son j’ai sacrifié des enceintes pré-amplifiées, elles offrent un son meilleur que les haut-parleurs standard et se connectent directement sur le super gun par prise jack.

IMG_0651

 

On vérifie l’encombrement du moniteur et si les vitres sont bien dimensionnées.

 Passons à la peinture !

IMG_0675

Une couche de primaire blanche est appliquée à l’intérieur comme à l’extérieur, ce qui permettra un bonne adhérence de la peinture noire comme des autocollants…

IMG_0685

3 couches de peinture matte plus tard … c’est un peu long, 24H de séchage entre chaque couche 🙁 Pas besoin de peindre les côtés, le primaire suffit.
panneau

Mise en place: j’ai utilisé 2 chevilles métalliques pour le maintenir, on le pose dessus en forçant un peu, c’est facile à démonter et ça tient bien.

IMG_0661

 

L’autocollant a été imprimé en double, le premier servira de guidage pour percer… les centres sont repérés au compas

IMG_0665

 

Utiliser l’autocollant original pour percer facilite beaucoup les choses, le 2ème sera très facile à poser. C’est aussi un bon test de résistance aux frottements 🙂

IMG_0666

IMG_0678

 

On a remplacé l’autocollant par un neuf, les emplacements des trous sont ajourés au cutter, pas besoin d’être trop précis, les boutons recouvrent 1 mm de plus après le blanc.

IMG_0684

 

Vue de dessous après le perçage. Il a fallu tailler un emplacement pour le joystick car la longueur de la tige est plus prévue pour des panneaux métalliques fins. Cette partie est passée de 20 à 10 mm.

 

IMG_0683

Le panneau terminé, ça commence à prendre forme.

 

IMG_0694

Le panneau supérieur a été vissé par dessous, le réglage du son et l’interrupteur du néon sont accessibles par l’arrière..

IMG_0696

Entre le néon et les enceintes j’ai ajouté une plaque en carton pour empêcher la diffusion de la lumière par les grilles et éviter des reflets sur le moniteur …

 

IMG_0699Et pour terminer on visse un petit panneau au dessus.
borne2

on monte le panneau du néon. Pour rattraper le jeu de la vitre et isoler la lumière j’ai vissé 2 lamelles de plastique noir sur les côtés.


IMG_0718

La pose des autocollants s’est avérée très facile, le film plastique est épais donc rigide et le primaire permet de décoller sans dommages donc pas de problème de bulles !

IMG_0719

Le T-Moulding donne la touche pro finale à la borne … les gorges ont été percées avec une petite lame rotative. Pour garder une bonne accroche elle sera de 0.5 mm plus étroite que l’âme du T-moulding.

Encore un peu d’électronique !

 

IMG_0720

On ajoute les 2 vitres, la première avec le masque est parallèle au moniteur,  l’autre orientée avec un degré moindre sera calée sur le panneau supérieur. Pour les fixer j’ai utilisé un profilé plastique en forme de L, vissé à l’intérieur.

 

cartejamma

 

La carte Jamma est vissée sous le moniteur avec les pattes prévues à cet effet, le Supergun est juste branché dessus. Un dernier profilé en L  bloque le bas des vitres.

IMG_0723

 IMG_0724

Installation du panneau de contrôle.

IMG_0732

Chaque détail compte … l’interrupteur général avec les avertissements de rigueur en japonais !

IMG_0729

Tout a bien fonctionné après quelques réglages d’image et de son (sur la carte Jamma et sur les enceintes).

IMG_0736Il a fallu peindre le cadre du moniteur en noir, le gris étant trop visible derrière les vitres !

IMG_0737

La porte arrière avec une serrure standard !

Et voilà la bête prête à de longues nuits de gaming 😉 si vous avez des questions n’hésitez pas à les laisser en commentaire.

IMG_0750

 

IMG_0749

IMG_0748

IMG_0770

 

 

IMG_0769

One comment

  1. Passionnant, bon plus qu’a trouver un peu de temps pour se lance aussi dans l’aventure un jour, merci pour cet article super complet ! Vive l’arcade !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.