Home » Jeux vidéo » L’histoire des Jeux Pokémon

L’histoire des Jeux Pokémon

Depuis ses débuts en 1996, la franchise Pokémon est passée du simple format de poche à une saga monstre dont le succès ne ternit jamais.

Vingt ans après le lancement de la première paire de jeux Game Boy, Pokémon a envahi les consoles de jeux avec une variété de jeux de rôle et même des mini-jeux de Pokémon. Il est difficile de suivre les 122 versions de Pokémon, mais nous avons fait de notre mieux pour répertorier chacun des jeux les plus remarquables de la franchise. Découvrez, ci-dessous, les fruits de notre travail et cet historique  des jeux Pokémon.

Les générations Pokémon

• 1996 – Pokémon Rouge et Vert (Game Boy)

Le 26 février 1996, Nintendo lance les deux premiers jeux Pocket Monster, ou Pokémon, au Japon, présentant le gameplay classique et la première génération de monstres à collectionner.

• 1998 – Pokémon Rouge et Bleu (Game Boy)

Nintendo fait ses débuts aux États-Unis avec sa franchise Pokémon et les versions Red et Blue légèrement repensées pour l’occasion. Elles deviennent rapidement un phénomène culturel alors que des personnes de tous les âges s’associent pour tenter d’attraper ces personnages d’un autre univers.

• 1999 – Pokémon Jaune (Game Boy)

Nintendo ajoute une touche différente à Pokémon Rouge et Bleu dans cette «troisième version» de la série de jeux de rôle : les entraîneurs parcourent la région de Kanto avec un Pikachu qui les suit à l’écran.

• 2000 – Pokémon Or et Argent (Game Boy Color)

C’est la deuxième génération de personnages Pokémon. Les versions Gold et Silver ont une palette de couleurs plus riches, encore plus d’objets de collection et la plupart des stades de tous les autres jeux Pokémon. Les huit stades d’origine sont déverrouillés après avoir terminé les stades de Gold et Silver, doublant ainsi le temps de jeu nécessaire.

• 2001 – Pokémon Cristal (Game Boy Color)

C’est le premier RPG Pokémon qui offre aux joueurs une liste de personnages sélectionnables : un garçon ou une fille. Cela devient plus tard une option par défaut dans les jeux principaux.

• 2003 – Pokémon Rubis et Saphir (GBA)

Les graphismes améliorés de la Game Boy Advance en font un jeu Pokémon plus lumineux et plus audacieux.

• 2005 – Pokémon Emeraude (GBA)

Pokémon Emerald arrive deux ans après ses prédécesseurs. Ce jeu de troisième génération ajoute Battle Frontier au jeu en proposant des tonnes de batailles supplémentaires pour les joueurs.

• 2007 – Pokémon Diamant et Perle (DS)

Cette paire de jeux de rôle de quatrième génération était un véritable plus pour la DS. Il a fallu attendre quatre ans pour voir apparaitre cette génération.

• 2011 – Pokémon Noir et Blanc (DS)

La cinquième génération apporte plus de Pokémon, bien sûr, mais aussi de nouveaux styles de combat : les combats Rotation et Triple. Ceux-ci sont rapidement abandonnés. Le Pokémon Global Link, qui permet aux joueurs d’interagir avec leur Pokémon sur leur ordinateur, reste, du moins, une fonctionnalité en ligne très intéressante.

• 2012 – Pokémon Noir 2 et Blanc 2 (DS)

Avec ces jeux, la société Pokémon a évité une troisième version trop classique pour proposer des suites bien élaborées des versions Noir et Blanc avec une histoire totalement nouvelle mais dans la même région des jeux précédents.

• 2013 – Pokémon X et Y (3DS)

La 3DS a finalement eu ses meilleurs jeux en 2013. La sixième génération a apporté une composante en ligne plus élaborée que jamais, ainsi que de nombreuses options de personnalisation pour les entraîneurs, allant de la coupe de cheveux à la couleur de la peau.

• 2014 – Pokémon Omega Ruby et Alpha Sapphire (3DS)

Onze ans après leur sortie initiale, les versions Ruby et Sapphire ont fait peau neuve en plus d’inclure les spécificités modernes de X et Y.

• 2016 – Pokémon Soleil et Lune

Dans son plus récent Nintendo Direct, la société annonce que les prochains jeux de la franchise seront présentés sous la dénomination Sun and Moon. C’est le départ d’une septième génération.

• 2017 – Pokémon Ultra-Soleil et Ultra-Lune

Les deux versions, Pokémon Ultra-Soleil et Pokémon Ultra-Lune, sont sorties le 17 novembre 2017. Elles proposent de nouveaux scénarios dans la région d’Alola, ainsi que 5 nouveaux Pokémon. Le total des Pokémon passe donc de 802 à 807.

Les jeux dérivés

Pokémon s’est établi sur trois grands piliers : le dessin animé, les jeux et les cartes à échanger. A partir des années 2000, le jeu de cartes Pokémon est le plus vendu au monde. De plus, et afin de conquérir davantage de plateforme et de joueurs, la franchise Pokémon n’a pas hésité à s’associer avec les développeurs de jeux de flipper (Pokémon Pinbéll sur Game Boy Color en 1999 et Pokémon Pinball: Rubis et Saphir sur GBA en 2003), de Tetris (Pokémon Puzzle League sur N64en 2000) ou encore de casse-tête (Pokémon Trozei! sur DS en 2006).

Pokémon, le mobile et la réalité augmentée

L’arrivée de Pokémon sur Android a été faite à travers les jeux Pokémon Shuffle en 2015. La société Pokémon s’est enfin décidée à s’attaquer au marché des applications mobiles avec cette version gratuite de Pokémon Battle Trozei. Elle est fréquemment mise à jour avec de nouveaux personnages à traquer pendant une durée limitée.

En 2016, Niantic, les développeurs du jeu de réalité augmentée Ingress, se sont allié à Nintendo pour une nouvelle version de Pokémon sous la forme d’une application de réalité augmentée. Un jeu qui a connu un succès hors-normes lors de son lancement mais qui n’a pas réellement duré très longtemps.

Check Also

[Test] Northgard : le jeu de stratégie au pays des vikings

Northgard est un jeu développé par Shiro games, c’est un mélange de jeu de stratégie …

[Test] The Hunter : Call of the Wild

ça fait looooongtemps que je n’avais pas joué à un jeu de simulation et pour …

2 comments

  1. Après la déception que fût pour moi la région d’Aola, j’ai trop hâte de découvrir Pokémon : Epée et Bouclier… l’attente est insoutenable 🙁

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

commodo sem, risus. libero fringilla leo. eget nunc