Kimetsu No Yaiba (Demon Slayer)

Kimetsu No Yaiba (Les rôdeurs de la nuit en Français), l’histoire est écrite et dessinée par Gotouge Koyoharu prépublié dans le Shonen Jump depuis le 15 février 2016. L’adaptation en animé est faite par le studio Ufotable (à l’origine de l’adaptation de God Eater, Fate/stay night, Fate Zero…). On pourra suivre une histoire répertoriée dans le style Aventure / Fantastique

26 épisodes pour cette saison 1 avec notamment l’annonce du film le train de l’infini qui est sorti au japon le 16 octobre 2020 et est prévu en France très bientôt ! C’est évidemment un gros succès au Japon, il pulvérise les scores et dépasse même « le voyage de Chihiro » d’Hayao Miyazaki.

Synopsis

Nous retrouvons Kamado Tanjiro, un jeune garçon vivant dans un endroit reculé qui doit survenir aux besoins de sa famille suite au décès de son père. La scène se passe en hiver et de ce fait, Tanjiro doit se rendre dans le village le plus proche afin de vendre du charbon. Des rumeurs de monstres mangeur d’êtres humains faisant bon train, il est forcé de rester dormir sur place avant de retourner chez lui le lendemain.

En rentrant chez lui il retrouva sa famille dans une mare de sang. Seul sa soeur Nezuko a survécu au drame. C’est en fuyant avec qu’il se rendit compte que la jeune fille avait été transformé en démon. De là commence leur périple, venger sa famille et soigner Nezuko pour qu’elle redevienne humaine (ouai c’est « réversible »).

L’univers de Kimetsu No Yaiba

C’est typiquement une histoire de shonen avec un objectif « simple » à atteindre. Le héros progresse au fur et à mesure de l’histoire et devine quoi il est trop fort ! C’est très classique mais très bien réalisé, l’univers médiéval japonais assez classique.

Son originalité est évidemment dans le traitement du sujet. Certains des personnages secondaires rencontrés par Tanjiro donneront naissance à des scènes de combats épiques mais néanmoins drôle (notamment avec Zenitsu).

On garde quand même un fond de tragédie, du fait que l’histoire reste assez triste.

Le rythme de l’histoire est très agréable à suivre, ça avance vite et on aime ça, un peu comme pour My hero academia. Beaucoup de personnages de type « badass » dans les 2 camps. Le « méchant » est très charismatique, même dans son propre camp, les démons les plus forts le craignent.

Les personnages

Tanjiro Kamado

Protagoniste de l’histoire, cheveux et yeux rouges avec un visage enfantin. C’est l’ainé de la famille, suite à la mort de son père. Il est l’archétype du héros de Shonen. Fort, déterminé, persévérant et protecteur. Il fera tout pour sauver Nezuko (sa sœur), et pour cela il deviendra « pourfendeur de démon ».

Nezuko Kamado

C’est la petite soeur de Tanjiro, suite à la tuerie familiale elle a été transformé en démon. A l’instar des autres humains qui se transforme, elle garde ses sentiments intacts qui lui permet de résister à ses pulsions meurtrières. Elle est transportée dans une caisse et peut changer sa taille à souhait (détail qui a son importance).

Nezuko

Zenitsu Agatsuma

Zenitsu on l’aime ou on le déteste, mais tout son potentiel se révèle quand il est endormi… Ce n’est pas sans rappeler un certain Cavendish dans l’arc Dressrosa. Ce personnage est censé donner un côté humoristique à un combat mais on lui trouvera aussi une certaine lourdeur énervante. Un vrai poltron lorsqu’il est éveillé, puis dès qu’il s’endort (ou s’évanouit, c’est un vrai tueur. Il a un intérêt certain pour Nezuko.

zenitsu

Inosuke Hashibira

Le très célèbre porteur de masque de cochon. Il cultive son corps comme un fermier cultive un champ. Un vrai obsédé du combat, il souhaite devenir le plus fort et est toujours prêt à en découdre. Son comportement rustre et sauvage fait de lui un personnage à part.

inosuke hashibira

Muzan Kibutsuji

C’est l’antagoniste de l’histoire, le démon le plus célèbre et c’est l’origine de la transformation des démons. Très strict et sans pitié, même ses sous-fiffres tremblent devant lui.

OST Kimetsu No Yaiba

Une OST qui colle parfaitement au japon Féodal avec des instruments de musiques japonais. Comme d’habitude, je vous pose l’OST de Kimetsu No Yaiba ici !

Avis sur Kimetsu No Yaiba

Pour ma part, je trouve que l’intrigue est vraiment bien amenée. Le premier épisode plante le décor rapidement et nous donne envie de continuer (c’est très dur de s’arrêter quand on le commence).

Le chara-design est très soigné et rien à redire niveau animation. Les combats sont épiques, intenses et font frissonner, c’est ce qu’on attend d’un shonen non ?

Bon l’animé ne va pas révolutionner le genre, loin de là. Les pouvoirs proposés sans être originaux permettent quand même de belles animations notamment avec les épées des pourfendeurs de démons.

Hormis le personnage principal, j’aurais aimé que l’auteur développe un peu plus les autres personnages ainsi que leurs pouvoirs. Je suis un peu resté sur ma faim à ce niveau-là.

Au final, je l’ai trouvé assez prenant. Comme d’habitude sur ce blog, je préfère vous parler de mon ressenti personnel plutôt que d’étudier la chose froidement. Bien qu’on peut lui trouver pas mal de défaut, il n’en reste pas un très bon shonen qui cartonne bien au Japon !

En tout cas, la version animée m’a donné envie de commander les tomes (chez Panini) et pourquoi d’acheter un poster demon slayer.

Le film sort bientôt dans nos salles en France, alors avec le coronavirus je ne pense pas aller le voir mais j’ai hâte qu’une version en ligne sorte. Si vous souhaitez suivre les 26 épisodes, ils sont disponibles sur wakanim.tv.

Trailer de Kimetsu No Yaiba : le train de l’infini

Check Also

Kono subarashii sekai ni shukufuku o! – Konosuba

Kono subarashii sekai ni shukufuku o! ou plus simplement intitulé Konosuba signifie « Une bénédiction pour ce …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

justo adipiscing ut tempus pulvinar elit. dapibus massa venenatis dictum