5 lieux à visiter lors d’un voyage à Kyoto

Petit souvenir de l’année 2019 qui était bien meilleure que l’année 2020 ! Je vous partage au travers de 5 lieux à ne pas manquer au japon, mes photos de Kyoto et des alentours.
Pour les deux fois où j’ai voyagé, je suis parti en été. Au final, il fait bien trop chaud au mois d’Août et marcher ou prendre le métro avec une telle chaleur s’avère très éprouvant même pour des jeunes 😉
La prochaine fois, je souhaiterais y aller au printemps ou à l’automne (ou les deux soyons fou). Pour l’instant, je vous laisse découvrir quelques lieux incontournables de Kyoto 🙂
Ancienne capitale Japonaise, la ville de Kyoto est un passage incontournable pour un voyage au Japon !

Entre ses nombreux temples et sanctuaires entourés de forêts, ses quartiers traditionnels, son centre ville animé, Kyoto offre mille visages, et il est nécessaire d’avoir plusieurs jours devant soi pour en profiter comme il se doit.
Si vous manquez de temps, voici la liste des cinq lieux à côté desquels vous ne devez pas passer lors de votre voyage à Kyoto.

Fushimi Inari-Taisha et son chemin de portes rouges

Ce gigantesque complexe de sanctuaires de 870 000 m2 est construit sur la petite montagne Inari au sud de Kyoto, dans le district de Fushimi. Il est dédié à Inari, déesse du riz, mais aussi du commerce, de l’abondance et de la fertilité.
Ce sanctuaire, construit en 711, a été détruit et reconstruit à plusieurs reprises.

entrée des portes rouges à kyoto au japon

Votre visite commence par l’entrée, constituée d’un portail (Rômon). Après ce portail vous trouverez le principal sanctuaire du site, ainsi que ce qui fait la particularité de ce lieu, le fameux chemin de torii.
Les torii sont des portails, ici de couleur rouge, qui représentent une séparation symbolique entre le monde physique et le monde spirituel.
Ici, vous allez traverser des dizaines de milliers de torii, parfois tellement rapprochés qu’ils forment une sorte de tunnel.

tunnel portes rouges à Kyoto

Le long de votre ascension, vous pourrez vous reposer grâce à plusieurs étages où vous trouverez de quoi vous restaurer, mais aussi quelques sanctuaires, disséminés ici et là.
Vous serez aussi amené à croiser sur votre chemin des statuettes de renard, représentant la forme terrestre d’Inari.

Kinkaku-ji, le « Pavillon d’or »

S’il est un temple qu’on voit régulièrement sur les photos souvenirs du Japon c’est bien celui-ci ! De son vrai nom Rokuon-ji, celui que l’on nomme le Pavillon d’or en raison des feuilles d’or qui le recouvrent, est un monument emblématique au pays du soleil levant. D’ailleurs il est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1994.

Il fut construit en 1397 par le shogun Ashikaga Yoshimitsu, qui voulait en faire un lieu d’exception pour sa résidence et pour y abriter des reliques bouddhistes (qui s’y trouvent toujours).
À sa mort, son fils Yoshimoshi en fit un temple zen et le baptisa Rokuon-ji.
Entre temps, il fut brûlé puis reconstruit à plusieurs reprises. Le dernier incendie en 1950 a fait l’objet d’un roman : « Le pavillon d’or ».

Il est impossible d’entrer dans le temple mais vous pourrez profiter des jardins et de l’étang. Par beau temps, le reflet du temple dans l’eau vous offrira un magnifique spectacle.
Pour les amateurs de thé, n’hésitez pas à aller faire un tour à la maison de thé juste à côté !

Kiyomizu-dera

En japonais, Kiyomizu signifie « eaux pures ». Ce complexe bouddhique et shintoïque
fondé en 778 a été nommé ainsi pour sa situation près de la cascade Otowa, dans des collines à l’est de Kyoto.
Cette cascade constitue une des attractions du lieu. Il est possible de boire l’eau de la chute qui se divise en trois filets distincts. L’un vous apportera succès dans les études, l’autre longévité et le dernier succès en amour.

Kiyomizu dera temple bouddhiste et shintoïste

Mais ce lieu possède d’autres points d’intérêt, notamment une superbe pagode à trois étages, ou encore le temple principal le Kiyomizu-dera Hondo.
Si vous n’avez pas le vertige, ne manquez pas d’aller voir ce temple à flanc de montagne et sa plateforme à 13 m du sol, vous offrant une vue imprenable sur la ville de Kyoto.

Kiyomizu dera tour à 3 étages

Dans l’enceinte du complexe vous trouverez aussi un sanctuaire shinto dédié à l’amour, le Jishu-jinja.

Enfin, le chemin pour accéder au complexe vaut aussi le détour.
Vous traverserez les ruelles commerçantes et animées du quartier Higashiyama à l’ambiance typique.

Petite astuce, prévoyez si possible une visite du site en automne, époque où les érables subliment le temple de leurs couleurs chaudes.

Arashiyama, l’endroit où se ressourcer lors d’un voyage à Kyoto

Ce lieu-dit à l’est de Kyoto, se trouve au pied du mont Arashi, d’où il tient son nom.
Il est connu pour son fameux pont, le pont Togetsukyo, qui signifie le pont qui « traverse la lune ». Ce pont traverse la rivière Hozu qui devient la rivière Katsura à son niveau.

arashiyama-japon-traditionnel

Vous devez absolument vous promener sur ce pont si vous venez à Kyoto, spécialement au printemps et en automne.
Vous profiterez alors soit des cerisiers en fleurs, soit des érables parés de leurs belles couleurs automnales.

Au nord du pont, ne passez surtout pas à côté de la forêt de bambous géants de Sagano ! 500 m d’une balade calme et ressourçante vous attendent.

Juste à côté de la bambouseraie, vous trouverez un autre temple bouddhique, le temple Tenryu-ji.

arashiyama forte de bambou

Le quartier de Gion

Si vous êtes à la recherche de traditions japonaises, allez donc faire un tour à Gion.
Ce quartier à l’ambiance particulière, réputé dans le monde entier, continue de perpétuer certaines traditions japonaises.
En effet vous pourrez ici croiser de véritables geishas (que l’on appelle geikos à Kyoto).

Quartier de Gion

Vous prendrez plaisir à flâner dans les ruelles pavées, notamment l’avenue principale Hanami-hoji.
Là-bas vous passerez devant de nombreux restaurants, des maisons traditionnelles (les machiya), et des ochaya.
Les ochaya sont les maisons de thé traditionnelles, et c’est là-bas que vous avez le plus de chance de croiser des geikos.

Pour ceux qui souhaiteraient avoir un aperçu des arts japonais, allez faire un tour au Gion Corner, qui propose tous les soirs en une heure de spectacle un condensé de divers arts, comme la cérémonie du thé, la danse ou encore les marionnettes.
Un bon moyen de découvrir la culture traditionnelle nipponne.

Quartier des geishas à Gion

Voici donc les cinq endroits que vous ne devez pas manquer si vous allez à Kyoto lors de votre voyage au Japon.
Ceux-ci vous permettront de vous imprégner de la culture de ce pays et de mieux la comprendre, tout en étant complètement dépaysé.

Vous en voulez plus ? Retrouvez 5 lieux à visiter à Tokyo 

Si vous souhaitez utiliser ces photos (pour de plus grands formats 😉 ), merci de me contacter ou mettre un lien vers l’article.

Check Also

Où voyager au Japon ?

Le Japon est une destination prisée pour les mille merveilles qu’elle réserve aux voyageurs qui …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.